Tome IV - Fascicule 1 - janvier-mars 1989


L'Aéronautique militaire en mai 1940

J. REMITS


I. L'ordre de bataille


1. 1er Régiment d'Aéronautique (observation de CA) : Col. FOIDART


a. Groupes et escadrilles

1/I/1 La Mouette

I GROUPE
Cdt BURNIAT
1ère escadrille
Capt PAULET
Mise aux ordres
IV et V CA
Terrain d'origine
Deurne depuis le 1/12/39, précédemment Gossoncourt
Terrain de campagne
Hingene
10 Fox Rolls Royce


3/II/1 Feuille de Houx

II GROUPE
Cdt GOBERT
3e escadrille
Capt WILLEMAERS
Mise aux ordres
II CA
Terrain d'origine
Gossoncourt
Terrain de campagne
Glabbeek
12 Fox Rolls Royce


5/III/1 Hirondelle

III GROUPE
Cdt THYOU
5e escadrille
Capt WIBIN
Mise aux ordres
III CA et PFL
Terrain d'origine
Gossoncourt depuis le 12/9/39
Terrain de campagne
Jeneffe
10 Fox Hispano


7 /IV /1 Diable

IV GROUPE
Cdt LAHAYE
7e escadrille
Capt VANHOOREWEDER
Mise aux ordres
VII CA et PFN
Terrain d'origine
Gossoncourt depuis le 12/9/39, précédemment Hakendover
Terrain de campagne
Lonzée
9 Fox Hispano


9/V/1 Sioux Bleu

V GROUPE
Cdt BREULHEZ
9e escadrille
Capt LEKEUCHE
Mise aux ordres
CC
Terrain d'origine
Bierset
Terrain de campagne
Duras
11 Renard R31


11/VI/1 Sioux Rouge

V GROUPE
Cdt DUMONCEAU
11e escadrille
Capt HENRY de la LINDI
Mise aux ordres
I CA puis VI CA
Terrain d'origine
Bierset
Terrain de campagne
Hannut
11 Renard R31


b. Fairey Firefly II M

Issu d'une spécification du Ministère de l'Air britannique de 1928, le Firefly II M effectue son premier vol le 6 janvier 1930. Présenté à l'Aéronautique militaire belge en juillet de la même année, un contrat initial concernant l'achat de 25 avions est aussitôt conclu. Un total de 87 avions a été livré, une grande partie étant construite aux usines Fairey de Charleroi. Les premiers sont arrivés en juillet 1931 ; ils resteront en service à la chasse jusqu'en mars 1940. Les derniers sont remplacés par les Fiat CR 42 et viennent gonfler les unités d'entraînement avancé. Trois exemplaires rappelés en service exécutent même une mémorable sortie de guerre en mai 1940!

Les derniers seront évacués en France.

Caractéristiques et performances :

Envergure : 9,6 m - Longueur : 7,52 m - Hauteur : 2,85 m - Surface portante : 22 m2 - Poids à vide : 1083 kg - Poids en charge : 1490 kg - Charge utile : 407 kg - Moteur Rolls-Royce Kestrel IIS de 480 ch - Vitesse maximum au niveau de la mer : 292 km/h - Vitesse maximum à 4000 m : 359 km/h - Montée à 6000 m en 10 mn 55 s - Plafond pratique : 9400 m - Armement : 2 mitrailleuses synchronisées.


c. Fairey Fox

Biplan biplace de reconnaissance, observation et bombardement léger.

La bonne-à-tout-faire de l'Aéronautique belge. Version rajeunie du Fox 1 de 1925, le Fox II répond au programme de spécification 12/26 de la RAF. Il effectue son premier vol en octobre 1929 et, au cours de l'année suivante, est présenté en Belgique. Un contrat initial est signé en janvier 1931 pour 12 avions propulsés par un moteur Rolls-Royce Kestrel S (avec compresseur). Les premiers sont livrés en janvier 1932. Le contrat d'achat est à l'origine de la création de la succursale des usines Fairey à Charleroi. Entre 1932 et 1939, l'usine produit près de 200 Fox et dérivés. En 1934, la filiale belge introduit un nouveau modèle avec un moteur Hispano-Suiza 12 Ybrs. La dernière série construite en 1938 était équipée d'une hélice tripale Ratier.

Caractéristiques et performances :

Pour le FOX II - III : Moteur Rolls-Royce Kestrel IIS de 480 ch - Envergure : 11,58 m - Longueur : 9,09 m - Hauteur : 3,05 m - Poids en charge : 2116 kg - Vitesse maximum : 304 km/h à 5000 m - Plafond : 8800 m.

Pour le FOX IV - VI - VIII : Moteur Hispano-Suiza 12 Ybrs 650, 850 ch - Envergure : 11,58 m - Longueur : 9,17 m (VI) - Hauteur : 3,35 m (VI) - Poids à vide : 1494 kg (IV) - Poids en charge : 2182 kg (IV) ; 2245 kg (VI) - Vitesse maximum : 286 km/h au niveau de la mer (IV) ; 348 km/h à 4500 m (IV) ; 365 km/h à 4000 m (VI) - Plafond : 11.200 m - Armement : une mitrailleuse de 7,7 synchronisée et une mitrailleuse sous tourelle - Possibilité d'emporter des bombes légères.


d. Renard R31

Monoplan parasol biplace de reconnaissance et observation. Étudié en 1931 par un de nos constructeurs nationaux, le R31 effectue son premier vol à Evere le 16 octobre 1932. Une commande de 28 machines, dont 6 à construire aux Ateliers Renard et 22 à la SABCA, est introduite en mars 1932. Elle sera suivie d'une commande supplémentaire de 6 avions en août 1935.

Caractéristiques et performances :

Envergure : 14,40 m - Longueur : 9,245 m - Hauteur : 2,925 m - Surface portante : 32 m2 - Poids à vide : 1400 kg - Poids en charge : 2150 kg - Charge utile : 750 kg - Vitesse maximum au sol : 245 km/h ; à 4000 m, 290 km/h - Plafond : 8650 m - Moteur : Rolls-Royce Kestrel IIS de 487 ch - Armement : une mitrailleuse de 7,7 synchronisée et une mitrailleuse sous tourelle.


2. 2e Régiment d'Aéronautique (chasse) : Col. de WOELMONT


a. Groupes et escadrilles

1/I/2 Comète

I GROUPE
Maj HENDRICKS
1ère escadrille
Capt GUISGAND
Terrain d'origine
Schaffen
Terrain de campagne
Leculot Beauvechain
15 Gladiator


2/I/2 Chardon

I GROUPE
Maj HENDRICKS
2e escadrille
Capt CHARLIER
Terrain d'origine
Schaffen
Terrain de campagne
Leculot Beauvechain
11 Hurricane


3/II/2 Cocotte blanche

II GROUPE
Maj LAMARCHE
3e escadrille
Capt de CALLATAY
Terrain d'origine
Nivelles
Terrain de campagne
Brusthem
15 Fiat C42


4/II/2 Cocotte rouge

II GROUPE
Maj LAMARCHE
4e escadrille
Capt d'HUART
Terrain d'origine
Nivelles
Terrain de campagne
Brusthem
8 Fiat C42


5/III/2 Aigle bleu

III GROUPE
Maj DE BOCK
5e escadrille
Capt BOUSSA
Terrain d'origine
Nivelles
Terrain de campagne
Vissenaken
14 ou 22 (?) Fox Hispano


6/III/2 Aigle rouge

III GROUPE
Maj DE BOCK
6e escadrille
Capt D'HOORE
Terrain d'origine
Nivelles
Terrain de campagne
Vissenaken
? Fox Hispano


b. Gloster Gladiator 1

Vingt-deux Gloster Gladiator 1 ont été livrés de septembre 1937 à mai 1938 au 1er groupe du 2e régiment. Les commandants d'escadrille jouèrent aux dés pour savoir qui, des Comètes ou des Chardons, recevrait la nouvelle mouture. La 1/I/2, c'est-à-dire les Comètes furent vainqueurs. Deux jours de campagne en mai 1940 suffirent pour annihiler les seize avions restants.

Caractéristiques et performances :

Envergure : 9,8 m - Longueur : 8,2 m - Hauteur : 3,57 m - Surface portante : 29,9 m2 - Poids à vide : 1458 kg - Poids en charge : 2082 kg - Moteur : un Bristol Mercury VIS, 9 cylindres en étoile, refroidi par air de 645 ch - Vitesse maximum à 4500 m : 407 km/h - Plafond pratique : 10.000 m - Armement : 2 mitrailleuses synchronisées Vickers MKV.


c. Hawker Hurricane MKI

En 1938, les Belges commandent 20 Hurricane MKI en Grande-Bretagne.

Le premier est livré en mai 1939. Les avions belges devaient pouvoir être armés de deux mitrailleuses 12.7 et 7.7 au lieu de la batterie de 8 habituelle. Une licence de construction fut obtenue pour les Fairey à Charleroi. Le premier d'une série de 80 fut livré en unité, deux autres étaient aux essais.

Caractéristiques et performances :

Envergure : 12,5 m - Longueur : 9,45 m - Hauteur : 4 m - Surface portante : 7,85 m2 - Poids à vide : 2300 kg - Poids en charge : 3300 kg - Moteur : 1 Rolls-Royce Merlin II ou III de 1050 ch - Vitesse maximum au sol : 513 km/h - Montée à 6100 m en 11 mn 7 s - Plafond pratique : 10.150 m - Armement : pour les 20 appareils d'origine britannique : 8 mitrailleuses Browning de 7.7.


d. Fiat CR 42 Falco

Biplan monoplace de chasse. Commandés fin 1939 pour faire l'intérim entre les Firefly démodés et les Brewster, les Fiat arriveront juste à temps pour équiper les deux escadrilles du Ile groupe de chasse, à l'insigne des cocottes, basé à Nivelles.

Caractéristigues et performances :

Envergure : 9,7 m - Longueur : 8,26 m - Hauteur : 3,35 m - Surface portante : 22,4 m² - Poids à vide : 1650 kg - Poids total : 2295 kg - Moteur : un Fiat A-74 RC38 de 840 ch, 14 cylindres en double étoile - Hélice tripale à pas variable - Vitesse maximum : 450 km/h - Autonomie : 775 km ou 2 h 45 - Montée à 6000 m en 7 mn - Plafond pratique : 10.500 m - Armement : deux mitrailleuses Safat synchronisées de 12.7 alimentées à 400 coups.


3. 3e régiment d'Aéronautique (reconnaissance et bombardement) : Col. HUGON


a. Groupes et escadrilles

1/I/3 Dragon doré

I GROUPE
Maj DUCHÂTEAU
1ère escadrille
Capt POTTIER
Terrain d'origine
Evere
Terrain de campagne
Evere
9 Fox Rolls Royce


3/I/3 Dragon argenté

I GROUPE
Maj DUCHÂTEAU
3e escadrille
Capt DUCHÂTELET
Terrain d'origine
Evere
Terrain de campagne
Neerhespen
9 Fox Rolls Royce


9/II/3 Aigle égyptien

II GROUPE
Maj WEECKERS
9e escadrille
Capt PIERRE
11e escadrille

Terrain d'origine
Evere
Terrain de campagne

6 Fairey Battle

passés à la 5/III/3 le 10 mai


5/III/3 Aigle égyptien

III GROUPE
Maj PIOT
5e escadrille
Capt C. de HEPCÉE
Terrain d'origine
Evere
Terrain de campagne
Belcele puis Aalter
14 Fairey Battle

Les 14 Battle de la 5/III/3 comprennent les 6

appareils venus de la 9/II/3



7/III/3 Flèche ailée

III GROUPE
Maj PIOT
7e escadrille
Capt DORNER
Terrain d'origine
Evere
Terrain de campagne
Lonzée
9 Fox Hispano


b. Fairey Battle

Monoplan bi ou triplace de reconnaissance et de bombardement léger.

Construit pour répondre à un programme du Ministère de l'Air britannique de 1932, il n'est pas étonnant que cet avion, remarquable en 1935, ait été pratiquement dépassé au moment de la guerre. En 1938, la livraison de 16 avions à la Belgique fut autorisée. Les 5 premiers furent livrés en mars 1938 (numéros de construction F3258 â 3273, les deux chiffres ont été utilisés pour l'identification belge). Seul leur carénage de radiateur allongé permet de les différencier des Battle britanniques.

Caractéristiques et performances :

Envergure : 16,46 m - Longueur : 12,9 m - Hauteur : 4,72 m - Surface portante : 39,2 m² - Poids à vide : 3040 kg - Poids en charge : 4900 kg - Moteur: un Rolls-Royce Merlin de 1050 ch - Armement : deux mitrailleuses, une fixe dans l'aile et une mobile pour l'observateur - Vitesse maximum : au sol, 338 km/h ; à 4500 m, 414 km/h - Plafond pratique : 7620 m - Rayon d'action maximum : 1610 km.


Écoles

École de pilotage élémentaire : Pingouin

École d'officiers : Cacatoès


II. Les Battle contre les ponts, le 11 mai 1940


Le 10 mai, à peine les appareils sont-ils dispersés sur l'aérodrome de Belcele que déjà apparaît la Luftwaffe. À 05 h 30, le champ d'aviation est bombardé. Heureusement les dégâts sont minimes ; un appareil est détruit et son équipage blessé. Les Battle décollent cette fois-ci pour le terrain d'Aalter où ils se posent à 11 h 00. Dans le courant de l'après-midi, le III/3 Aé est avisé d'avoir à préparer une mission de bombardement comportant 9 appareils. Les avions seront équipés de bombes de 50 kg car il s'agirait en fait d'attaquer plusieurs passerelles, jetées par le génie allemand vers Lanaye. Les Battle sont préparés, les équipages en alerte et l'attente commence. On en était à la tombée du jour, rien n'avait été décidé et l'EM/Aé Mil décommanda la mission en la reportant au lendemain à l'aube.

Neuf bombardiers sont prévus pour l'attaque du 11 mai. Vers 04 h 30 arrive enfin l'ordre d'effectuer la mission de bombardement des ponts de Vroenhoven, Veldwezelt et Briegden.


Liste des appareils et équipages ayant participé à l'attaque :

1er peloton - Veldwezelt

T.73 - Capt Pierre (9e esc) - Lt Cloquette (5e esc)

T.60 - Adjt Verbraeck (9e esc) - Adjt Dome (5e esc)

T.58 - Adjt Timmermans (9e esc) - 1er Sgt Rollin-Hymans (5e esc)

2e peloton - Vroenhoven

T.70 - Capt Glorie (5e esc) - S/Lt Vandenbosch (5e esc)

T.64 - Adjt Binon (5e esc) - Cpl Legrand (5e esc)

T.61 - Adjt Delvigne (5e esc) - Sgt Moens (5e esc)

3e peloton - Briegden

T.62 - Adjt Jordens (5e esc) - Sgt de Ribaucourt (5e esc)

T.68 - 1er Sgt Wieseler (5e esc) - Adjt Deconinck (5e esc)

T.58 - Adjt Vandevelde (9e esc) - Cpl Bergmans (5e esc)


Le 1er peloton de Battle mené par le Capt Pierre décolle à 05 h 45.

Les appareils volent bas, mais il est aussi dangereux de survoler les troupes amies qu'ennemies. La formation met le cap sur Veldwezelt. Au Sud de Gand, elle croise deux bimoteurs allemands. Ceux-ci s'attaquent au T.60 qu'ils prennent en chasse. Il s'agit de deux bombardiers du type Damier. Le premier se met en ligne derrière le T.60 et un duel à la mitrailleuse s'engage entre le mitrailleur ventral du Dornier et le mitrailleur arrière (l'adjudant Dame) du T.60, tandis que le pilote de celui-ci essaie de voler au ras du sol, sautant les obstacles pour échapper au tir de l'adversaire. L'adjudant Verbraeck qui pilote le T.60 a déjà été touché dans le dos et éprouve des difficultés à piloter. Quelques instants après, une rafale bien ajustée du second Dornier pénètre dans l'habitacle, blessant le mitrailleur Dame aux mains et le mettant de ce fait hors de combat. Dès lors le compte du T.60 est réglé : l'Adjt Verbraeck a quatre projectiles dans le corps et l'Adjt Dome les mains criblées d'éclats. Tous deux seront transportés à l'Hôpital civil de Termonde. Le combat aura duré une vingtaine de minutes et se sera terminé par un atterrissage forcé sur le territoire de Lebbeke.

Pendant ce temps, les T.73 et T.58 poursuivent leur route à basse altitude, essayant de ne pas se faire remarquer. Malheureusement, aux environs de Hasselt, les deux appareils se font intercepter par trois avions allemands. Le T.58 ne pourra pas leur échapper et ira s'écraser en flammes sur le territoire de la commune de s'Heren-Elderen. L'équipage composé de l'Adjt Timmermans et du 1er Sgt Rolin-Hyrnans sera retrouvé parmi les restes de l'appareil.

Le T.73 du Capt Pierre et du Lt Cloquette parviendra seul sur l'objectif qu'il attaquera, ne réussissant à larguer ses bombes qu'au deuxième passage. Cette action se passera au milieu d'un déluge de mitraille. Les bombes ne causeront aucun dommage. Le T.73 rejoindra sa base à 07 h 40.

Le 2e peloton de Battle mené par le Capt Glorie décolle à 05 h 50. Nos pilotes foncent au maximum, parfois à une altitude de 50 m. Près de Louvain, le peloton est pris sous le feu de nos troupes. Les projectiles traçants montent en un feu d'artifice. Tirlemont, même scénario. Enfin Tongres ! Un véritable déluge de feu accueille nos Battle. Évitant ce guêpier, nos avions obliquent vers le nord et approchent du pont. C'est l'enfer ! Tout ce qui peut tirer crache à une cadence maximum. Le Capt Glorie fonce le premier ; le S/Lt Vandenbosch vise et déclenche le système de largage des bombes : rien ne se passe.

Déjà le T.61 de l'Adjt Delvigne est en position de bombardement ; son mitrailleur-bombardier a la même surprise : rien ne se déclenche.

Enfin le T.64 de l'Adjt Binon se pointe et largue le paquet. Les bombes rasent le parapet et tombent à l'eau.

Sur ces entrefaites, le Capt Glorie a fait demi-tour avec son T.70, suivi du T.61 de l'Adjt Delvigne. Le T.70 n'est plus qu'une passoire. Malgré tout, le Capt Glorie pointe sur le pont et largue lui-même ses bombes. Sur l'ordre de son pilote, le S/Lt Vandenbosch saute et parvient à échapper à la fournaise. Il est toutefois blessé. Quant au Capt Glorie, il s'écrasera aux commandes de son T.70 à Vlijtingen.

L'Adjt Delvigne et son équipier, le Sgt Moens qui, à bord de leur T.61, avaient suivi leur chef, subiront le même sort que celui-ci : ils trouveront une mort que certains qualifient de glorieuse. Leur appareil sera retrouvé sur le territoire de Veldwezelt. Chose curieuse, les listes nécrologiques signalent que les corps ont été découverts à deux endroits différents : l'Adjt Delvigne à Veldwezelt et le Sgt Moens à Vroenhoven.

L'Adjt Binon et le Cpl Legand, à bord de leur T.64 mirent le cap vers leur base. Au loin, un autre Battle s'éloignait également, celui du Capt Pierre revenant de Veldwezelt. Le T.64 atterrit à Aalter à 07 h 35.

Ainsi se termina la boucherie de Vroenhoven.

Le 3e peloton décolle à 06 h 00. Mené par l'Adjt Jordens, le peloton emprunte un itinéraire plus vers le nord. Dans les environs de Lierre, le T.71 quitte la formation et file en rase-mottes. Les deux autres appareils se plaquent presqu'au sol, craignant une incursion de chasseurs ennemis. Il n'en est rien : le Cpl Bergmans a tout simplement reçu une balle à un endroit que la décence me dicte de ne point citer et perd son sang en abondance. Son pilote, l'Adjt Vandevelde décide alors de faire demi-tour et se pose à Aalter à 06 h 50.

Entre Averbode et Beringen, les deux Battle qui restent sont à nouveau pris sous le feu d'armes diverses belges et touchés à plusieurs reprises. Le T.62 de l'Adjt Jordens est gravement touché et de la fumée noire s'échappe du moteur. Le pilote prend de l'altitude et l'équipage saute. Lors de sa descente, le Sgt de Ribaucourt se rend compte qu'on le prend pour cible. Heureusement, il n'est pas touché ! Comble de l'ironie, l'Adjt Jordens et le Sgt de Ribaucourt seront capturés par des soldats belges et éprouveront toutes les difficultés pour se faire reconnaître.

Il ne reste qu'un seul Battle pour effectuer l'attaque du pont de Briegden, le T.68. Enfin, voici le pont ; l'appareil se trouve dès lors sous le feu de la FLAK. Le pauvre Battle est criblé de projectiles. Bombes larguées, du moins l'équipage le suppose, une fumée montant au pied du pont. À cet instant, le T.68 est gravement touché, l'essence gicle et son niveau baisse de façon inquiétante. L'Adjt Deconinck saute. Le 1er Sgt Wieseler cherche un endroit pour se poser, choisit un terrain plus ou moins propice et se pose assez facilement sur ses bombes qui ne s'étaient pas décrochées. Le T.68 s'est posé près de Herck-de-Stad à Schakkenbroeck.


III. Aviateurs tombés en campagne du 10 mai au 28 mai 1940


Capt René Vanden Abeele

Capt Guy de Briey

Capt René Dethier

Capt René Vanden Abeele

Lt Etienne Dufossez

Lt Albert Brel

Lt Arnould Warmont

Lt Emile Robecyn

Lt Druine

S/Lt Léon Léonard

S/Lt Barbançon

S/Lt Jean de Thibault de Boesinghe

Adjt Frans Delvigne

Adjt Gustave Timmermans

Adjt Alphonse Van Uffel

1er Sgt Jules Bailly

1er Sgt Henri Clinquart

1er Sgt Rolin-Hymans

1er Sgt Raymond Chartier

1er Sgt Victor Moreau

Sgt Joseph Beelen

Sgt Crabus

Sgt Roger Delannay

Sgt Alexandre Moens

Sgt Albert Soete

Sgt Marchal


Disparus en mission aérienne

Lt Keulers

Sgt De Greef

Sgt Pirlot


Sources

Revue Icare, n° 74 et 76.

GAHIDE Yvon, Attaque aérienne des ponts du canal Albert.

DELAET Jean, Dernières escadrilles 40.


Date de mise à jour : Jeudi 5 Novembre 2015